Aller à la navigation Aller au contenu
Duceppe
Notre théâtre

À propos de Duceppe

Duceppe est un théâtre rassembleur qui prend le pouls de la société et en expose les enjeux importants. On y propose des histoires qui captivent, des œuvres à grand déploiement, jouées dans une langue directe et vivante.

Nos engagements

Promouvoir une plus grande diversité sur scène

Nous nous engageons à présenter sur notre scène une diversité de pratiques, d’héritages culturels, de langues et de corps. Nous nous engageons à mettre de l’avant des artistes et créateur·ice·s autochtones, issu·e·s de la diversité culturelle ou avec une limitation capacitaire.

À chaque projet, nous adaptons nos façons de faire pour répondre aux besoins des artistes. Par exemple, pour King Dave, nous avons formé un comité composé de membres des communautés noires pour favoriser l’authenticité et l’acceptabilité du projet; pour Mama, nous avons adapté notre processus d’auditions et organisé un laboratoire de création avec des artistes d’ascendance nord-africaine et moyen-orientale.

En plus de nos auditions annuelles, nous procédons à des auditions spécifiques dans toutes nos productions.

Notre politique et plan d’action EDIA (à venir) indique clairement nos engagements concernant la représentativité des équipes artistiques et du public, ainsi que nos actions afin d’accroître notre accessibilité pour les publics avec des limitations capacitaires.

Nous avons reçu le prix Prix Mosaïque de l’UdA pour nos engagements en lien avec la diversité et le Prix Droits et Libertés pour l’accessibilité à l’emploi.

Adopter et promouvoir des pratiques écoresponsables

Duceppe à l’avant-scène de l’écoresponsabilité au Québec

Être écoresponsable, c’est créer et travailler différemment. C’est placer la réduction de notre empreinte écologique au cœur de chacune de nos décisions, aussi bien sur scène qu’en coulisses, des premières étapes de conception d’un spectacle jusqu’à l’accueil du public.

Nos objectifs concrets (établis par le Theatre Green Book):
▪️ S'assurer que 50% des matériaux (décors, accessoires, costumes, etc.) proviennent du réemploi
▪️ Après le spectacle, s'assurer que 65% des matériaux aient une seconde vie à travers l'entreposage ou le réemploi

Écoscéno, organisme spécialisé en écoconception, nous accompagne depuis 2019 dans cette démarche. Ses conseillères font maintenant partie intégrante de nos équipes de production et nous aident, entre autres, à choisir des matériaux de décors qui sont réutilisables, démontables et issus de sources renouvelables; à privilégier des costumes dont les fibres et les teintures sont naturelles; et à réduire le transport des matières et des accessoires de scène.

Depuis 2022, nous étendons la portée de notre engagement au-delà de la scène pour inclure l’ensemble de nos opérations. Cela implique de revoir une foule de pratiques qui, individuellement, ne semblent pas avoir une aussi grande incidence sur l’environnement que la production des spectacles, par exemple, mais qui, additionnées, font une différence. Certains gestes sont simples, comme réduire l’utilisation du papier ou bannir les capsules de café, alors que d’autres sont plus complexes, comme réévaluer nos contrats de services technologiques. Vous pouvez en savoir plus en lisant notre politique d'écoresponsabilité et en consultant notre plan d'action écoresponsable.

Vous avez des idées pour réduire notre empreinte écologique? Nous voulons les connaître!

Nous sommes fier·ère·s d'avoir reçu l'accréditation OR remise par le Conseil québécois des événements écoresponsables.


Respecter l’équité entre les hommes et les femmes

Dès leur nomination à titre de codirecteurs artistiques, David Laurin et Jean-Simon Traversy se sont engagés à sélectionner les spectacles de leurs saisons théâtrales en respectant scrupuleusement l’équilibre entre le nombre de femmes et d’hommes dans les postes dits «de pouvoir», c’est-à-dire ceux d’auteur·trice et de metteur·teuse en scène. Depuis, toutes les saisons signées par le tandem Laurin-Traversy ont respecté l’équité homme-femme.

Lire le communiqué Duceppe engagé pour l’équité

Soutenir la dramaturgie

Nos résidences d’écriture permettent à des auteur·trice·s de se concentrer, pendant deux ans, sur la création d’une nouvelle pièce de grande envergure.

Chaque dramaturge en résidence bénéficie d’un accompagnement artistique et d’un soutien financier. À la bourse de 15 000 $ offerte par la Fondation Duceppe s’ajoute un fonds de recherche de 5 000 $ qui peut financer, par exemple, une lecture publique, une étape de travail ou la traduction de la pièce.

Lors de la saison 2022-23, deux créations issues de nos résidences ont été présentées: Mama, de Nathalie Doummar, étoile montante de la scène québécoise, et Showtime — Une grosse pièce de théâtre, du Projet Bocal, un trio qui a fait de l’irrévérence et de l’humour absurde sa signature.

En 2022, Fanny Britt a intégré notre équipe de dramaturges en résidence. En 2023, c'était au tour de Posthumains d'entamer un cycle d'écriture chez Duceppe. Pendant leur résidence, les artistes de Posthumains exploreront comment la rencontre provoquée par les arts vivants peut stimuler et démocratiser la réflexion sur l’éthique en intelligence artificielle, à travers un projet développé en collaboration avec l’Université de Montréal.

En savoir plus sur les résidences d’écriture.

Soutenir la relève

Appel à projets pour les spectacles en 5 à 7

À l’hiver 2019, avec le désir de faire une plus grande place aux artistes de la relève et de leur permettre de se faire entendre dans nos institutions, Duceppe lançait un appel à projets pour permettre à une jeune compagnie de théâtre de présenter une création en formule 5 à 7.

2023 a marqué la quatrième édition de cet appel à projets. Six projets artistiques ont vu ou verront le jour grâce à ce processus:

  • Le cas Nicolas Rioux d’Érika Mathieu, une création et production de La Fratrie, présenté à l'automne 2022 pour 14 représentations incluant 2 supplémentaires.

  • Tony vend des billets de Maxime Brillon, une création et production du Collectif Tôle, présenté à l'hiver 2023 pour 16 représentations incluant 4 supplémentaires.

  • Lau de Marie-Pier Audet, une création et production du Théâtre de La Foulée qui sera présenté en septembre prochain.

  • La suspension consentie de l’incrédulité, un solo créé et interprété par Émilie Perreault et qui sera présenté au printemps 2024.

  • Jayden, un texte de Mathieu Lepage et Sara Karel Chiasson, une production Le complexe, qui prendra l'affiche en septembre 2024.

  • À l'hiver 2025, une création de la comédienne et autrice Marie-Lee Picknell (titre à venir) prendra l'affiche.

Laboratoires de la relève

À l'automne 2023, Duceppe lance un appel à projets visant les artistes de la relève, c’est-à-dire qui comptent moins de 10 années d’expérience et les artistes représentant des groupes minorisés. Ces artistes étaient invité·e·s à déposer un projet de laboratoire d’une durée d’une semaine qui prendra place dans notre nouveau centre de création. Deux projets seront choisis par notre comité de sélection et annoncés en janvier 2024. Un des laboratoires aura lieu dans la semaine du 29 avril 2024 et l’autre dans la semaine du 6 mai 2024. Le comité de sélection est formé de Nathalie Doummar, Josianne Dulong-Savignac, David Laurin et Jean-Simon Traversy.

L'expérience Duceppe en images

Photo: Kelly Jacob
Direction artistique

Démocratiser le théâtre

Le 19 avril 2017, sur recommandation du comité de sélection composé de membres du conseil d’administration et de personnes issues du milieu théâtral, le tandem David Laurin et Jean-Simon Traversy est annoncé comme successeur à la direction artistique.

Duceppe en quelques chiffres

Fondée en 1973, Duceppe produit chaque saison cinq spectacles de théâtre à la Place des Arts auxquels s’ajoutent des spectacles hors-série.

Parce que Duceppe tient à ce que ses productions soient accessibles sur tout le territoire, la compagnie organise une à deux tournées par année dans les salles régionales du Québec.

Ce sont ainsi près de 100 000 spectateur·trices qui sont touché·e·s par les œuvres proposées, chaque année.

50 saisons de Duceppe, c’est:

  • 6 905 000 spectateur·trice·s, à Montréal et dans tout le Québec

  • 11 045 représentations

  • 265 pièces présentées

  • 86 œuvres québécoises, dont 57 créations

  • 112 tournées

  • 2 209 interprètes

Témoignages du public

«Vous parlez notre langage, vous êtes accessibles et généreux. Je renouvelle ma cinquième année en tant qu'abonnée. Très hâte à l'année prochaine, je vous aime.» - K.B.

«Nous avons un abonnement chez Duceppe depuis plusieurs années. C'est le plus beau cadeau qu'on se soit fait! Merci à toute l'équipe et aux artistes pour ce grand bonheur que vous nous procurez à chaque rencontre!» - F.R.D.

«J'aime la sensibilité et le souci de Duceppe de faire une place aux femmes et aux gens de différents horizons! Quelle belle mission d'amener de l'ouverture ainsi à notre société qui en a grandement besoin. Merci!» - L.P.

«On aime le Duceppe depuis des années. Jamais déçues. La programmation récente prend une direction vraiment géniale! À la fois, vivante et vibrante. On adore ça!» - S.G.D.

«Je suis surprise et charmée par les spectacles choisis, des propositions originales, très divertissantes mais aussi très enrichissantes. Bravo!» - C.M

«Toutes les pièces de Duceppe sont excellentes. C'est certain que je me réabonne l'an prochain avec mes 3 amies. Les codirecteurs artistiques font de l'excellent travail pour le choix des pièces.» - C.C.

Historique

«Il faut que le théâtre soit la fête du grand public. Je veux le faire rire ou le faire pleurer; je veux réussir à l’atteindre, à le toucher, comme dans la vie.»
— Jean Duceppe

Ces quelques mots résument à eux seuls la volonté de Jean Duceppe d’offrir un théâtre au peuple québécois qui met de l’avant une parole qui lui ressemble, qui le concerne. Première compagnie à mettre en scène des traductions québécoises, à une époque où le théâtre était joué comme à Paris, Duceppe innovait et rendait accessible cet art vivant qui semblait à l’époque réservé à l’élite.

Naissance

En 1973, convaincu qu’il fallait présenter aux Montréalais Charbonneau et le Chef et La mort d’un commis voyageur qu’il venait de jouer au Trident, à Québec, Jean Duceppe fonde sa compagnie de théâtre en y mettant la passion, l’instinct et la détermination qui le caractérisait. Il s’installe au Théâtre Port-Royal de la Place des Arts. Dès la première saison, c’est l’engouement: cette année-là, la compagnie accueille 152 262 spectateurs.

Répertoire

Duceppe privilégie depuis toujours les œuvres contemporaines traitant des thèmes essentiels de notre vie, de nos préoccupations culturelles et sociales, dont des classiques d’Arthur Miller, de Tennessee Williams, de John Steinbeck, d’Eugene O’Neill, de Bernard Shaw, de Neil Simon et des œuvres plus récentes de David Mamet, David Lindsay-Abaire, Tom Holloway, Lee Hall, Nina Raine, Andrew Bowel, David Ives, J.T. Rogers.

Duceppe accorde également une place prépondérante à la dramaturgie nationale. C’est ainsi que ses spectateur·trice·s ont pu apprécier, entre autres, les œuvres de Michel Tremblay, Marie Laberge, Françoise Loranger, Gratien Gélinas, Marcel Dubé, Michel Marc Bouchard, John Thomas McDonough, Antonine Maillet, Steve Galluccio, Serge Boucher, Claude Meunier et Louis Saia, Evelyne de la Chenelière, Jean-Rock Gaudreault, Sébastien Harrisson, Stéphane Brulotte et Catherine-Anne Toupin. Depuis 2017, Duceppe propose des résidences d’écriture. Véritables laboratoires, ces résidences permettent à des auteur·trice·s de se concentrer sur l’écriture d’une nouvelle pièce grâce à une bourse de 15 000 $ offerte par la Fondation Jean Duceppe. Duceppe accueille François Archambault en 2017-2019, Nathalie Doummar en 2018-2020 et le Projet Bocal en 2019-2021.

Nos actions

Les dons à Duceppe et à sa fondation sont utilisés dans des initiatives sociales et éducatives ainsi que pour des projets artistiques en dramaturgie.

Rapports d’activités de la fondation Duceppe

Rapport d'activités 2022-2023

Rapport d'activités 2021-2022

Rapport
d'activités
2020-2021

Rapport
d'activités
2019-2020

Rapport
d'activités
2018-2019

Rapport
d'activités
2017-2018