Aller à la navigation Aller au contenu
Duceppe
création originale
courte pièce
solo

La suspension consentie de l’incrédulité

d'Émilie Perreault
en vente
supplémentaires
en rappel
5 représentations du
20 novembre au 24 novembre 2024

La pièce sera présentée en rappel du 20 au 24 novembre 2024.
Tarif membre disponible avec la carte Duceppe.

Texte et interprétation Émilie Perreault
Mise en scène Charles Dauphinais
Conseil dramaturgique Jean-Philippe Lehoux
Une production Hainault inc.
1h15
Cinquième Salle

«Le moment que je préfère quand je vais au théâtre, c’est celui-là: au tout début, quand on nous demande d’éteindre le cellulaire. On se coupe de nos notifications incessantes. On lève les yeux pour s’ouvrir à l’horizon.» Au fil des ans, l’animatrice, autrice et journaliste Émilie Perreault est aussi devenue «spectatrice professionnelle.» Avec La suspension consentie de l’incrédulité, la voilà qui se lance dans l’aventure scénique, montant sur les planches pour la première fois afin de dire à quel point elle voudrait… ne pas y être!

Ce solo « métaphysique-feel-good » présenté en formule 5 à 7, est une réflexion sur le rôle fondamental de spectateur·trice: pourquoi s’assoit-on dans une salle de spectacle pour se faire raconter quelque chose qui n’est pas vrai? Pourquoi en a-t-on besoin?

La suspension consentie de l’incrédulité tire sa matière dans deux essais salués qu’Émilie Perreault a publiés (Faire œuvre utile et Service essentiel: comment prendre soin de santé culturelle). Elle y revisite divers spectacles marquants auxquels elle a assisté et les récits de gens croisés au fil de son CV de spectatrice. Mary Poppins y côtoie aussi bien Robert Lepage qu’Éric-Emmanuel Schmitt, alors que la musique de Patrick Watson ou les spectacles du Club des 100 watts ne sont jamais bien loin. «Le théâtre est un endroit où je vais prendre soin de moi. J’ai envie que les gens le voient un peu comme ça. Parce que souvent, la culture, c’est le truc qu’on fait à la fin de la semaine s’il nous reste du temps. Ce n’est pas vu comme essentiel. Alors qu’on devrait s’en faire des rendez-vous. Et moi, je pense que je suis la somme de ce que j’ai vu, de ce que j’ai lu. Chacune de ces œuvres façonne un peu la personne que je suis », expliquait Émilie Perreault au Devoir. Et vous, pourquoi êtes-vous ici?

Programme — La suspension consentie de l’incrédulité

Bande-annonce — La suspension consentie de l’incrédulité

Voir la video

«J'ai adoré. C'était drôle et émouvant, très personnel et aussi universel… Bravo à Émilie pour le courage, elle qui n'est pas comédienne. Elle était très naturelle!» — M.-J. S.-L.

«Un bijou de beauté, de douceur et de lumière! On va au théâtre ou à un spectacle de musique, danse, humour souvent parce qu'on en connaît le créateur, le performeur ou le réalisateur et parfois simplement pour découvrir. Le spectacle d'Émilie Perreault m'a profondément touché et m'a amenée à poursuivre ma réflexion que finalement nous sommes tous des artistes, performeurs ou spectateurs, et que quand le show te permet de t'approcher de si près à tes valeurs partagées avec d'autres humains, c'est beau. Émilie Perreault réussit à mettre en lumière cette beauté de l'art qui nous est essentielle dans le quotidien. Merci aussi à l'équipe de Duceppe de nous présenter de nouveaux thèmes et approches. Grand succès!» — H.M.


«Émilie Perreault a su traduire en mots ce que je ressens quand j'assiste à une pièce de théâtre. Je laisse mon incrédulité à la porte du théâtre pour me laisser émouvoir! Merci Emilie! Ton spectacle tout en douceur, tout en bienveillance m'a ravie! 🤩» — M.M.


«J'ai beaucoup aimé le spectacle. Un spectacle qui fait beaucoup réfléchir. J'ai souri, j'ai ri, j'ai été émue! Merci et bravo Émilie Perreault!» — A. P.


«De l'émotion, des rires, des larmes, de l'intelligence, de l'humour, un tour de passe-passe réflexif avec l'une et l'autre et toutes les personnes présentes. Un échange riche même dans l'écoute. Un moment unique, vivant et vibrant qui a su faire du bien à l'âme et au coeur au sein d'une collectivité consentante. Longue vie à ce spectacle qui fait oeuvre utile. Bravo à Emilie Perreault pour ce généreux don d'elle-même. J'en garderai une impression indélébile. Merci!» — G.P.


«C'était incroyablement bon. Du rire aux larmes. Un texte livré avec beaucoup de sensibilité. Une pièce à voir absolument!» — S.P.


«Comme travailleuse culturelle, ce spectacle m'a fait beaucoup de bien et a validé en moi ce que je ressens depuis des années.» — C.P.


«Une communicatrice ensorcelante qui nous fait vibrer à l'unisson, nous fait réfléchir sur notre rôle de spectateur, sur l'impact des arts vivants sur notre meilleure compréhension de nous-mêmes et du monde. Et ça marche! Nous sortons de cette rencontre extraordinaire plus ouverts, plus conscients, plus aimants, mieux compris, consolés, encouragés. Je souhaite à tout le monde de vivre ce moment.» — M. E.

— Commentaires du public | La suspension consentie de l'incrédulité

«[Émilie Perreault] aime les arts et croit viscéralement en leur nécessité. Ces convictions [...] se révèlent douces à entendre, vivifiantes même.»


«Le choix d’une mise en scène épurée (signée Charles Dauphinais) [...] semble avoir coulé de source.»


«La journaliste [...] partage l’exaltation que sème en elle la culture.»

– Sophie Pouliot, Le Devoir

«Ça m'a ému aux larmes, ça m'a fait rire. [...] Je ne m'attendais pas à être aussi remué.»


«Mis en scène de manière toute simple mais efficace par Charles Dauphinais [...] bien fait, subtil.»


«[Émilie Perreault] a beaucoup d'aplomb sur scène, elle a une grande maîtrise de son texte, elle a aussi un humour qui fait mouche.»


«Une réflexion très pertinente et universelle sur notre rapport à l'art, qui redonne ses lettres de noblesse à la profession de journaliste culturel ou de spectateur.»

– Marc Cassivi, Pénélope, ICI Première
ici.radio-canada.ca

Émilie Perreault monte sur scène [Bonsoir, bonsoir, Ici Télé]

18 avril 2024

«C'est un brûlot contre le cynisme ambiant [...] juste de la sincérité sur une scène.»


«C'est beau, c'est touchant. [...] C'est une célébration des arts.»


«[Émilie Perreault est une] excellente actrice»

– Simon Boulerice, ICI RDI, D'abord l'info week-end

«Ce spectacle est plus particulièrement un hommage à l’art vivant et une célébration du rôle de spectateur. On ne parle jamais des spectateurs, et pourtant, sans eux, le spectacle n’existe pas. Ce que je questionne et célèbre, c’est ce geste de sortir de chez soi, de prendre une pause de nos vies qui sont si occupées pour aller s’asseoir dans une salle et se faire raconter une histoire, souvent fictive, mais à laquelle on accepte de croire. C’est La suspension consentie de l’incrédulité. Pour moi, c’est un besoin essentiel, croire.»

«Aller au théâtre, c’est une façon d’entretenir notre humanité. Et en ces temps économiques difficiles où les salles éprouvent plus de difficultés à se remplir, on constate à quel point la présence des spectateurs est cruciale.

- Émilie Perreault en entrevue à la Revue JEU
ici.radio-canada.ca

Entrevue avec Émilie Perreault à Tout un matin, ICI Première

16 avril 2024
myscena.org

«Émilie Perreault: service culturel essentiel» [Entrevue La scena musicale]

16 avril 2024
ici.radio-canada.ca

Entrevue avec Émilie Perreault à Toujours le matin, ICI Première

16 avril 2024

«C'est une lettre d'amour au spectateur. [...] Une expérience vraiment intéressante; une livraison intelligente, touchante, drôle, sincère.»

– Julie Jasmine Boudreau, ICI RDI, L’info maintenant