Aller à la navigation Aller au contenu
Duceppe
création originale
communautés culturelles
personnages féminins inspirants
comédie dramatique

Mama

de Nathalie Doummar
en vente
Supplémentaire
9 représentations du
7 septembre au 8 octobre 2022
Texte Nathalie Doummar
Mise en scène Marie-Ève Milot
Interprétation Karina Aktouf, Lamia Benhacine, Nathalie Doummar, Nicole Doummar, Sharon Ibgui, Ambre Jabrane, Aïda Nader, Wiam Mokhtari, Mireille Naggar, Igor Ovadis, Natalie Tannous, Mireille Tawfik, Leila Thibeault Louchem, Elisabeth Sirois
Avec le soutien de La Fondation Cole
Environ 1h45 sans entracte
Théâtre Jean-Duceppe

Dans la chambre des maîtres d’un bungalow de banlieue, 12 femmes se relaient au chevet du patriarche mourant. Autour de Mona, force tranquille, s’affairent ses filles, ses petites-filles et sa belle-sœur. Les journées et les nuits se succèdent et le vieillard tient bon, pendant que les femmes de sa vie se jaugent, se confient et se défient. Et rigolent aussi. Alors que les aînées évoquent la rigueur de leur jeunesse en Égypte, les cadettes exposent candidement leur indocilité. On assiste aux échanges animés de trois générations de femmes solides, entières, unies par un héritage familial à transmettre, divisées sur ce qui mérite d’être préservé. Ces rondes dédiées au vieil homme au bout de sa vie réveilleront d’anciennes blessures, des liens effrités se resserreront, des secrets seront révélés. 

Ensemble, ces sœurs, mères, filles et cousines renoueront avec la force du clan, la douceur de la solidarité et la puissance de la résilience féminine.

La dramaturge et comédienne Nathalie Doummar a grandi à Montréal au sein d’une communauté égyptienne tissée serrée. Sa pièce Mama, huis clos entièrement féminin, est d’ailleurs inspirée de la vivacité de sa propre famille, «où tout le monde est plus grand que nature », dira-t-elle. Elle met en lumière le désir d’affranchissement comme celui d’appartenance à leur culture d’origine, qui coexistent tant bien que mal dans le cœur des migrantes arabes. 

«C’est une histoire d’amour et de violence, de transmission et de transgression.» 

Cette fascinante galerie de personnages féminins que l’autrice porte en elle depuis longtemps ouvre de belle façon notre 50e saison entièrement constituée de créations. Deuxième pièce issue de nos résidences d’écriture, Mama se positionne habilement sur la fine ligne que nous affectionnons, cet endroit où l’intime nous mène doucement vers l’universel.

Programme - Mama

Activités reliées

Bande-annonce | Mama

Voir la video

«★★★★ ½»

«on a affaire ici à du grand, du très grand théâtre»


«Mama est d’ores et déjà à classer dans les incontournables de la rentrée, si ce n’est de la saison en entier


«une grande dose d’humour et une sensibilité à fleur de peau»


«Parmi toutes les qualités de ce spectacle coup de cœur, on retiendra aussi la justesse des dialogues. [Nathalie Doummar] semble avoir taillé les mots à même sa chair, offrant au public de grandes bouffées d’émotions, du rire spontané aux larmes impossibles à retenir.»

— Stéphanie Morin, La Presse

Arbre généalogique de Mama

2 septembre 2022
thématiques

J'ai adoré! On y trouvait de tout: j'ai pleuré et j'ai ri. Ça m'a apporté une vision des enjeux des différentes générations d'immigrant·e·s dans la culture québécoise. Les comédiennes étaient excellentes. Bravo! — J.G.

J'ai été impressionnée que l'autrice parvienne à aborder tous ces thèmes féministes dans une seule et même pièce et que cela passe tout naturellement. Comme dans la vraie vie. Aussi, il est très rare de voir des femmes racisées représentées sur scène. Etant moi-même une femme racisée, ça m'a touché au plus profond. J'ai ri et pleuré. — F.D.

Époustouflant de sincérité. — H.A.

Nous avons vécu une panoplie d'émotions, en passant du rire aux larmes à plusieurs reprises, grâce à des comédiennes extraordinaires et à un texte à la hauteur de leurs talents! — M.Z.

WOW. Mama est une pièce si puissante et brute. Tout le long, je ne pouvais pas arrêter de rire, de pleurer et les thèmes explorés dans cette pièce m'ont rappelé ma propre culture. — L.W.V.

Quelle magnifique pièce qui nous fait vivre toute une gamme d'émotions et qui pousse à la réflexion d'une façon si intelligente, avec un humour irrésistible! J'ai adoré le personnage de Nana, une femme ouverte d'esprit et d'une grande sagesse! — J.D.

Bravo pour l'audace et l'innovation, je me suis reconnue dans cette saga familiale!!! — R.C.

J'ai été enchanté d'assister à cette représentation. C'était à la fois hilarant et profond. Cette autrice est vraiment talentueuse. — N.C.

Quel beau moment de théâtre. J'ai ri, j'ai pleuré, ri aux larmes. Une pièce touchante, vraie, authentique. — C.B.

La mise en scène en miroir nous donnait l'impression d'observer, un peu comme des intrus, les échanges rudes ou doux de ces femmes. Et quelle matriarche: e veux être ainsi quand je serai à cette étape de sagesse de ma vie! — A.L.B.

Magnifique, bravo pour avoir présenté une oeuvre originale d'un tel calibre. — M.S.

Commentaires du public

«Je suis convaincue qu’on va en parler encore dans 10 ans.»


«C'est une pièce que je ne suis pas prête d'oublier.»


«L'impression d'avoir vécu un événement [...] la pièce, les personnages continuent de nous habiter pendant encore de longs moments.»


«J’ai vraiment vécu un beau moment. Allez-y les yeux fermés!»

— Catherine Brisson, Puisqu'il faut se lever, 98,5 FM
www.ledevoir.com

Entrevue avec Nathalie Doummar dans Le Devoir

6 septembre 2022

«Superbe Mireille Naggar: personnage riche, étoffé et complexe. Elle est le cœur battant de la pièce.»


«Tellement de beaux personnages de femmes dans cette pièce.»


«Un texte qui sonne vrai. La rencontre entre ces femmes, les discussions qu’elles ont, les rires, les pleurs, les questions gênantes: c’est d’une grande beauté


«Très belle mise en scène de Marie-Ève Milot


— Claudia Hébert, Dessine-moi un matin

«Je viens de ville Saint-Laurent, j’ai grandi sans aucun contact avec le milieu artistique, je n’aurais jamais pensé faire ça un jour [...] Pour moi, il fallait m’intégrer le plus possible, me white washer pour faire partie du milieu culturel et aujourd'hui, je vais répéter avec des femmes qui sont toutes d’origine arabe [...] Ça m’a bouleversée!»

— Nathalie Doummar, au micro de Rebecca Makonnen (ICI Première - De l'huile sur le feu)

«En répétition, on a de grands moments de fous rires, des éclats qui font un bien fou. C’était important pour moi qu’il y ait cet humour dans la pièce. Ces femmes ont du tempérament, de la répartie, une indéniable vivacité d’esprit. Quand deux univers s’entrechoquent, deux cultures, deux générations, ça déclenche fréquemment des rires.»

— Nathalie Doummar au journal Le Devoir

«Sous [la direction de Marie-Ève Milot], toutes les actrices sont éblouissantes. Leur énergie complice envahit la scène… et la salle.»


«un portrait de famille criant de réalisme, où rivalisent affection et blâme, banalités et secrets troublants, comédie et drame.»


«Le talent de dialoguiste de Nathalie Doummar se voit ici confirmé: ne manie pas qui veut les échanges entre 11 personnages, souvent tous en scène!»


«Avec brio, Nathalie Doummar rend hommage à la sororité et à la famille dans ce qu’elles ont de lourd comme de réconfortant.»

— Patricia Belzil, Revue Jeu

Tapis rouge pour Mama

9 septembre 2022
photo

L’amour familial au féminin, un essai photo de Hamza Abouelouafaa

29 août 2022
photo

Duceppe en duplex - Mama

Voir la video

«Mama est un véritable bijou de théâtre qu'il ne faut rater sous aucun prétexte

«un texte magnifique»

«Empreint d'humour et d'une grande sensibilité, le texte transporte le spectateur, qui ne peut retenir rires et larmes. En allant creuser dans l'intimité des personnages, Nathalie Doummar raconte l'universel.»

«la mise en scène est remarquable»

— Marie Berdin, Notre Montréalité

«Mama est une déclaration d'amour aux femmes de ma famille, féministes à leur façon malgré les carcans et les modes de pensée qui les ont contraintes. Le féminisme est une lutte continuelle. À leur manière, les personnages transgressent de différentes façons les conditionnements qui les oppriment. On pourrait penser que le message n'est pas aussi porteur qu'un texte engagé hurlé avec colère, mais je suis convaincue que le féminisme se déploie de toutes sortes de façons.»

— Nathalie Doummar dans le magazine Clin d'oeil
www.lapresse.ca

Entrevue avec Nathalie Doummar et David Laurin dans La Presse

6 septembre 2022

«Cette pièce est inspirée par ma famille, et forcément, parler de ma famille impose un grand nombre de personnages. Ce huis clos rassemble quatre générations de femmes d’une même famille arabe qui veillent sur le patriarche agonisant. Pendant trois jours, ces femmes vont vivre des confrontations, mais sans jamais perdre leur humour et l’amour qu’elles ont les unes pour les autres.»

— Nathalie Doummar à La Presse

Photos en répétition | Mama

30 août 2022
photo

«Une pièce qui est non seulement impeccable, touchante et marquante dans le paysage théâtral québécois mais aussi qui fait œuvre utile en termes de représentation de la diversité. Une pièce comme Mama c’est vraiment ce qu’on attend depuis bien longtemps.»


«Toute l’audace, l'intelligence et l'expérience de Nathalie Doummar convergent dans cette pièce.»


«Avec Mama [Nathalie Doummar] frappe dans le mille.»


«Il y a des scènes absolument bouleversantes. (...) Les actrices sont drôles, attachantes et naturelles.»


«Mireille Naggar, absolument formidable.»


«Une mise en scène très originale de Marie-Ève Milot.»

— Eugénie Lépine-Blondeau, Tout un matin, Ici Radio-Canada Première

«Jamais je n'aurais pensé occuper cette place dans le milieu artistique! Ça me paraissait tellement inaccessible quand j'étais plus jeune. J'ai toujours cru qu'il fallait être la plus "québécoise" possible pour appartenir à ce milieu. Mais ça semble faux. Dans Mama, j'expose vraiment la façon de parler des femmes de ma communauté. J'expose aussi toutes leurs chaînes, ce qui les retient.Je ne pensais pas qu'on voudrait les entendre. »

— Nathalie Doummar dans le magazine Elle Québec

«Une pièce grandiose»


«Tout est soigné dans cette pièce: le texte, la scénographie, la distribution etc. Les dialogues, les non dits nous plongent dans une gamme d’émotions valsant des éclats de rire aux larmes incessantes.»


«La metteuse en scène Marie-Ève Milot et la scénographe, Geneviève Lizotte ont déployé un gigantesque miroir au-dessus de la scène. L’effet est vraiment saisissant. Cette façon de marquer le temps est d’une poésie inouïe»

— Marie-Christine Jeanty, Mattv.ca

Laboratoire Mama: une autrice rencontre ses personnages

26 mai 2021
entrevue

«Attendez-vous à rire à gorge déployée mais aussi à pleurer, à beaucoup pleurer et à tomber sous le charme de ces actrices toutes plus incroyables les unes que les autres.»


«La mise en scène de Marie-Ève Milot est toute en douceur, empreinte de finesse.»


«La scénographie de Geneviève Lizotte est superbe. Le décor ressemble à ces magnifiques personnages féminins. C’est lumineux et chaleureux.»


«Nathalie Doummar nous prouve à nouveau à quel point sa voix est essentielle dans l’univers québécois. Ses mots sont rassembleurs parce qu’elle parle avec le cœur et nous gardons ses mots au creux de notre âme.»

— Tania Bélanger, BP Arts Média
Mama est une production écoresponsable.