Aller à la navigation Aller au contenu
Duceppe
Photo

L’amour familial au féminin, un essai photo de Hamza Abouelouafaa

29 août 2022

Le photographe Hamza Abouelouafaa s’est inspiré de la thématique de la pièce Mama, de Nathalie Doummar, pour aller à la rencontre de mères, de grand-mères, de filles et de sœurs et leur poser la question: que souhaitez-vous transmettre? qu’avez-vous reçu en héritage? Il en résulte une série de portraits puissants et touchants, qui illustrent avec une grande sensibilité toute la richesse et la complexité de l’amour familial au féminin.

Merci à Charlotte, Fereshteh, Damaris, Isabelle, Marie , Nadège, Vicky, Fatine-Violette, Isabelle, Jade, Chantal, Éléonore, Martine, Keltoum, Chaimaa, Ghita, Mama J., Leela et Jeanie.

Charlotte et sa grand-mère, Fereshteh

«Je te transmets ce collier en or, acheté à Téhéran avant la révolution. Je l’ai porté dans ma jeunesse, il est à toi aujourd’hui.» — Fereshteh

Damaris, Isabelle et leur mère, Marie

«Je veux vous transmettre la débrouillardise, que vous puissiez trouver des solutions aux problèmes qui se posent, ne pas vous laisser abattre, avoir la joie de vivre, savoir allumer un feu, ne pas avoir peur, être en confiance, aimer.» — Marie

Nadège et sa mère, Vicky

«Comme maman, j’espère transmettre à mes enfants trois valeurs qui, pour moi, sont les fondements de l’amour maternel, mais aussi de l’amour tout court, pour soi et pour l’autre: le respect, l’écoute et la bienveillance.» — Vicky

Fatine-Violette et sa mère, Isabelle

«Ma mère est une femme de lettres. Elle m’a transmis son amour de la précision, de l’analyse, de la réelle compréhension des choses en essayant de toujours creuser le plus possible. Ça a nourri ma curiosité.» — Fatine-Violette

Jade et sa mère, Chantal

«Ce que je veux te transmettre, c’est l’envie de te respecter, de te faire confiance et de faire ce que tu aimes. D’être toi-même, de vivre ta passion.» — Chantal

Éléonore et sa mère, Martine

«Je ne crois pas avoir cherché à transmettre quelque chose, je ne crois pas que ça faisait partie de mon désir. Sinon, peut-être, seulement ceci: ne pas être dans la haine. Au fond, j’ai juste voulu transmettre l’amour.» — Martine

Keltoum et sa petite soeur, Chaimaa

«J’aimerais te transmettre, en un grand câlin, tout ce que je sais sur comment vivre un bonheur simple.» — Keltoum

Ghita et sa mère, Mama J.

«Depuis qu’on est toutes petites, la priorité de ma mère a toujours été de nous transmettre tout ce qu’il y a à savoir sur l’Islam. Elle veut que l’on soit fières de notre religion, une foi énorme, et Dieu toujours dans nos cœurs.» — Ghita

Leela et sa mère, Jeanie

«Ma fille, tu es ici par amour et par choix. Sois toujours toi-même et aie confiance en toi. C’est ton expérience qui te façonne. Sois courageuse et énergique. [...] Dis la vérité. Apprends. Enseigne. Aime.» — Jeanie

Crédit pour toutes les photos: Hamza Abouelouafaa

Historien de formation, Hamza Abouelouafaa est un photographe né à Marrakech, au Maroc, et établi à Montréal. Son parcours teinté par l’immigration l’amène à explorer le territoire de l’identité avec une intention de mettre en lumière des gens et des témoignages marginalisés. Il a récemment publié No man's Land, une série de portraits et de confessions intimes explorant différents aspects et questions complexes liés à la masculinité et la mobilité.