Aller à la navigation Aller au contenu
Duceppe
Profil d'artiste

Michel Dumont

biographie

Acteur incontournable tant au théâtre qu’au petit écran, directeur artistique chez Duceppe depuis plus de vingt ans, Michel Dumont a interprété avec profondeur et naturel un grand éventail de rôles. Les personnages qu’il a interprétés dans les téléséries Omertà, la loi du silence ou Yamaska, comme ceux qu’il a incarnés sur scène dans les pièces telles qu’Excuse-moi de Serge Boucher, La mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller ou, tout récemment, La traversée de la mer intérieure de Jean-Rock Gaudreault lui ont permis d’occuper, brillamment et continûment, une place immense dans le paysage culturel québécois. Michel Dumont fut d’ailleurs récompensé d’un prix Gémeaux pour ses rôles dans Omertà, la loi du silence; Bunker, le cirque et Yamaska. Aussi, parallèlement, l’acteur entretient une autre passion. Celle de la langue française. Que ce soit lorsqu’il les lance sur scène, les devine en cruciverbiste hors pair qu’il est devenu, ou encore les dévore dans un roman, l’artiste est un amoureux fou des mots. Tout au long de son parcours, il a ainsi signé plusieurs textes et traductions en compagnie de Marc Grégoire. Ensemble, ils ont scénarisé les 67 épisodes de Robert et compagnie, un téléroman diffusé sur les ondes de Radio-Canada qui révélait les préoccupations de quatre hommes montréalais. De plus, dans les années soixante-dix, il coécrivait avec Linda Wilscam les séries Picotine et Alexandre et le roi. Au chapitre des pièces de théâtre, Michel Dumont, seul ou en collaboration avec Marc Grégoire, en a traduites plus de quarante au cours de sa carrière. Lors des dernières saisons chez Duceppe, il proposait ses versions de Match de Stephen Belber, Elling d’Axel Hellstenius et Petter Næss et Shirley Valentine de Willy Russell. Parmi ses autres traductions, retenons Le Doute de John Patrick Shanley, La mort d’un commis voyageur, Les Sorcières de Salem, Ils étaient tous mes fils et Après la chute d’Arthur Miller, La chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams, Le Père d’August Strindberg et Sainte Jeanne de Bernard Shaw. En 2014, Michel Dumont s’attaque à Judy Garland, la fin d’une étoile, créée sous le titre original End of The Rainbow par l’auteur Peter Quilter. Parions, qu’une fois encore, on remarquera la signature de Michel Dumont, promesse de rigueur et de passion insufflées à chacun des textes sur lesquels il travaille. Michel Dumont est officier de l’Ordre national du Québec depuis 2013.