Aller à la navigation Aller au contenu
Duceppe
personnage historique
création originale
arts visuels
programme long

Le projet Riopelle
[titre de travail]

de Robert Lepage
abonnement
billets à venir
27 représentations du
25 avril au 3 juin 2023
Texte, conception et mise en scène Robert Lepage
Interprétation Anne-Marie Cadieux, Violette Chauveau, Richard Fréchette, Gabriel Lemire, Étienne Lou, Noémie O'Farrell, Luc Picard, Audrée Southière, Philippe Thibault-Denis
Une production Ex Machina
en coproduction avec Duceppe
et la Fondation Jean Paul Riopelle
Théâtre Jean-Duceppe

Durant l’automne 1992, isolé dans son atelier de L’Île-aux-Oies, Jean Paul Riopelle peint L’Hommage à Rosa Luxemburg: une œuvre monumentale, démesurée, à l’image de la vie de cet artiste insatiable et entier. Pendant des semaines, Riopelle compose avec fureur ce qui sera vu comme son testament artistique, et revisite, par ce travail, ses années de vie commune avec son grand amour, Joan Mitchell.

Les 3 tableaux en 30 vignettes qui constituent l’immense fresque servent à leur tour de canevas à un autre artiste qui fuit les compromis. Robert Lepage rend hommage à celui qu’il considère comme le père de la modernité artistique au Québec, celui par qui est entré sur nos terres nordiques le grand souffle de la liberté créatrice de l’après-guerre. Lepage nous fait découvrir le jeune Riopelle des années parisiennes, fougueux, subversif, entouré de toute une galerie de personnages emblématiques de cette époque bouillonnante: Beckett, Breton, Giacometti, Artaud. Il nous rappelle aussi l’artiste plus posé des années 1980, qui, malgré la maturité et la reconnaissance internationale, n’en est pas moins prolifique et passionné.

«La curiosité de Jean Paul Riopelle ignore les frontières entre les disciplines, sa technique s’invente spontanément au fil des nouvelles voies qui l’intéressent. On sent en lui la volonté récurrente de changer radicalement de sources d’inspiration et d’univers. En somme, sa vie et son œuvre constituent une matière fascinante», affirme Lepage.

Avec l’audace qu’on lui connaît, repoussant les limites des moyens scéniques, Lepage invite le public à découvrir, ou redécouvrir, cet imposant artiste qu’était Riopelle, à travers une expérience dont lui seul a le secret. Ce faisant, c’est le peuple québécois — son insoumission, sa nordicité, sa soif de liberté — que le public est convié à célébrer. Car, à travers le récit de la vie de l’artiste, ce sont les fondements de l’identité québécoise moderne qui sont magnifiés.