Oslo

Texte J.T. Rogers

Mise en scène Édith Patenaude

Traduction David Laurin

Interprétation
 Emmanuel Bilodeau, Isabelle Blais, Félix Beaulieu-Duchesneau, Luc Bourgeois, Jean-François Casabonne, Steve Gagnon, Reda Guerinik, Ariel Ifergan, Marie-France Lambert, Justin Laramée, Jean-Moïse Martin, Manuel Tadros

Du 5 septembre au 13 octobre 2018

Résumé de la pièce

Deux ennemis jurés se rencontrent. Des décennies de haine les ont menés là, à braver l’interdiction de contact pour tenter de trouver une issue au conflit qui déchire leurs peuples. À l’origine de cette réunion improbable : un couple de diplomates norvégiens aux manières peu orthodoxes. Avec ruse, détermination et persuasion, ils se sont lancé un défi insensé : orchestrer une série de négociations clandestines entre l’État d’Israël et l’Organisation de libération de la Palestine. Privilégiant une démarche plus intime, loin des caméras et des avocats, ces deux visionnaires verront leurs efforts aboutir à la signature des célèbres accords d’Oslo de 1993. Oslo raconte leur incroyable histoire.

Thriller humaniste absolument captivant, drôle et intelligent, Oslo témoigne du parcours véridique et hors du commun d’un groupe d’hommes et de femmes qui, dans le plus grand des secrets, ont tout risqué pour la paix. Après deux années de recherches, d’entrevues et de voyages, l’auteur américain J.T. Rogers livre une œuvre personnelle fascinante, ancrée dans un contexte historique complexe. Plusieurs fois récompensée depuis sa création à New York en 2016, Oslo a notamment reçu le convoité Tony Award de la Meilleure pièce.

Calendrier

Septembre 2018

  • D
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • 01

Octobre 2018

  • D
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
05 Juillet 2018
19:30

Vidéos

Distribution

emmanuel-bilodeau_Émilie-Hébert-web

Emmanuel Bilodeau

Terge Rod-Larsen

Isabelle-Blais---PhotographeJulia-C.-Vona-w

Isabelle Blais

Mona Juul

Félix-Beaulieu-Duchesneau-photographe-Izabel-Zimmer-w

Félix Beaulieu-Duchesneau

Trond Gundersen + Joel Singer

Luc_Bourgeois-1407NB

Luc Bourgeois

Johan Jorgen Holst + Finn Grandal

JF_Casabonne_Monic-Richard_w

Jean-François Casabonne

Shimon Peres + Yair Hirschfeld

Steve-Gagnon_Crédit-Jean-François-Lemire-w

Steve Gagnon

Ron Pundak

Reda-Guerinik-w

Reda Guerinik

Hassan Asfour

Ariel-Ifergan_AlexandreFrenette-w

Ariel Ifergan

Yossi Beilin

Lambert_Marie-France_nb_©-Panneton-Valcourt-w

Marie-France Lambert

Marianne Heiberg + Toril Grandal

justin_laramée-w

Justin Laramée

Thor Bjornevog + Jan Egeland

Jean-Moïse-Martin_KellyJacob-w

Jean-Moïse Martin

Uri Savir

Tadros-Manuel-crédit_Julie-Perreault-w

Manuel Tadros

Ahmed Qurie

Emmanuel Bilodeau

Isabelle Blais

Photo : Julia-C.-Vona

Félix Beaulieu-Duchesneau

Théâtre : Tout ce qui n’est pas sec; MÜNCHHAUSEN, les machineries de l’imaginaire; Le nid; Coma Unplugged; Le Traitement

Télévision : Ces gars-là; Rêves d’acteurs; Légendes urbaines

Cinéma : Synthétiseur

Prochainement : MÜNCHHAUSEN, les machineries de l’imaginaire (Théâtre Denise-Pelletier); Éloge de la fuite (Théâtre La Licorne)

Dernière présence chez DUCEPPE : Peter et Alice

Photo : Izabel Zimmer

(dernière mise à jour : 2015)

Luc Bourgeois

Théâtre : Foirée montréalaise 2016 ; La cantatrice chauve ; Glengarry Glen Ross ; La Divine Illusion ; Les Trois Mousquetaires

Télévision :Au secours de Béatrice ; Marie-Antoinette ; Tactik ; Destinées ; Macaroni tout garni

Cinéma : Magique ; La Neuvaine 

Prochainement : la pièce Docile (20e création du Petit Théâtre du Nord)

Dernière présence chez DUCEPPE : Un Village de fous

Photo : Daphné Caron

(dernière mise à jour : 2017)

Jean-François Casabonne

Photo : Moniv Richard

Steve Gagnon

Photo : Jean-François-Lemire

Reda Guerinik

Photo : Same Ravenelle

Ariel Ifergan

Photo : Alexandre Frenette

Marie-France Lambert

Photo : ©-Panneton-Valcourt

Justin Laramée

Jean-Moïse Martin

Photo : Kelly Jacob

Manuel Tadros

Photo : Julie Perreault

Crédits

Décor
Odile Gamache
Costumes
Cynthia St-Gelais
Éclairages
Julie Basse
Musique
Mathieu Désy
Accessoires
Normand Blais
Assistance à la mise en scène
Caroline Boucher-Boudreau

J.T. Rogers

J. T. Rogers est un dramaturge américain, reconnu internationalement. Il est l’auteur de nombreuses pièces, dont Oslo, Blood and Gifts, The Overwhelming, White People et Madagascar.

Sa plus récente pièce, Oslo, a été de très nombreuses fois récompensée. En 2017, elle récoltait notamment le Drama Desk Award, le NY Drama Critics’ Circle Award, le Lucille Lortel Award, le Outer Critics Circle Award, le Drama League Award et le Obie Award. Ce captivant thriller humaniste, basé sur des faits réels ayant mené aux accords d’Oslo, était aussi nominé pour sept Tony Awards et remportait deux statuettes, dont celle, convoitée, de la meilleure pièce. « Aux hommes et aux femmes des accords d’Oslo [...] qui ont cru en la paix, cru que leurs ennemis étaient humains, cette récompense est pour eux ! », a lancé le dramaturge en recevant son prix.

Présentée au Lincoln Center Theater à New York pendant plus d’un an, puis à Broadway, Oslo est ensuite produite au National Theater de Londres où elle est jouée à guichets fermés avant de prendre l’affiche dans le West End. La pièce était finaliste pour le Oliver Award 2018 dans la catégorie « Best New Play ». Une adaptation au cinéma doit suivre, Marc Platt, le producteur de La La Land, ayant décidé de reprendre le projet.

J. T. Rogers ne signait pas ici son premier thriller géopolitique. Sa pièce The Overwhelming portait sur le génocide rwandais (2006), puis Blood and Gifts mettait en scène un agent de la CIA faisant face à la situation en Afghanistan (2010).

J. T. Rogers vit actuellement à New York. Ses œuvres ont été vues à ce jour sur les scènes des États-Unis, d’Allemagne, du Canada, d’Australie et d’Israël. Il est membre de la Dramatist Guild et membre fondateur du Dramatists Legal Defence Fund. Il détient un doctorat honorifique de son alma mater, l’École des Arts de l’Université de Caroline du Nord.

Photo : Rebecca Ashley

Édith Patenaude

Finissante du Conservatoire d’art dramatique de Québec en 2006, Édith Patenaude s’est aussitôt lancée dans la création. Avec Les Écornifleuses, dont elle assure la direction artistique, elle développe un territoire de création libre. Au sein de cette compagnie de Québec, elle écrit notamment Barbe Bleue et la maison dans la forêt s’est allumée, Le monde sera meilleur et, avec Jocelyn Pelletier, Disparaître ici.

Édith Patenaude signe la mise en scène de leur troisième production, L’absence de guerre. Créé au Théâtre Premier Acte, le spectacle est repris au Trident ainsi qu’à La Licorne et lui vaut le Prix de la mise en scène des Arts et de la Culture de Québec. Elle est aussi lauréate du Prix de la Meilleure mise en scène - Québec 2016 de l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT) pour 1984, l’adaptation du roman-culte (Théâtre du Trident et au Théâtre Denise-Pelletier). L’AQCT la nominera également pour son travail de direction sur Far Away (Musée national des beaux-arts de Québec et Prospero) et la récompensera du Prix de la Meilleure mise en scène - Montréal 2017 pour Mes enfants n’ont pas peur du noir (Premier Acte et Théâtre d’Aujourd’hui). Elle collabore de plus à la création du iShow et de Straight Jacket Winter.

Même si la mise en scène est son terrain de jeu de prédilection, art qu’elle développe entre Québec et Montréal en passant par d’autres villes canadiennes et françaises, Édith Patenaude est également comédienne. Elle monte sur les planches régulièrement et on la voit notamment dans la création collective Vertiges, Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges, Inès Pérée et Inat Tendu, Selfie, Tout ce qui tombe et Scalpés.

Récemment, elle codirigeait Post Humains (Espace Libre), montait Invisibles (La petite Licorne) et adaptait le démesuré Titus, d’après Shakespeare, dont elle assurait aussi la mise en scène, spectacle présenté au LANTISS à Québec et au Théâtre Prospero à Montréal.

Créatrice audacieuse, elle signe cette saison sa première mise en scène chez DUCEPPE.

Photo : Éva-Maude TC

David Laurin

Diplômé de l’École de théâtre du Collège Lionel-Groulx en 2005, David Laurin est comédien et traducteur. Depuis avril 2017, il est codirecteur artistique chez DUCEPPE, aux côtés de Jean-Simon Traversy.

David Laurin a traduit plus d’une vingtaine de pièces de théâtre dont Ceux que l’on porte de Andrew Dainoff, Les marches du pouvoir de Beau Willimon, L’obsession de la beauté de Neil LaBute, L’absence de guerre de David Hare, Les flâneurs célestes de Annie Baker, Scotstown de Fabien Cloutier, Constellations de Nick Payne et Ils étaient tous mes fils de Arthur Miller, présentée en 2015 chez DUCEPPE. On lui doit également la traduction de quelques romans, biographies, séries télévisées et jeux vidéo.

Comme acteur, il fait ses premières armes dans Antoine et Cléopâtre au TNM, avant de participer à une trentaine de pièces, dont Les Misérables, L’obsession de la beauté, Mika l’enfant pleureur, Le Cid, Le blues d’la métropole, Le Petit Roy et Tribus. Sur la scène du Théâtre Jean-Duceppe, on l’a applaudi la saison dernière alors qu’il interprétait Gabriel Law dans la pièce Quand la pluie s’arrêtera. Il collabore aussi aux productions Un peu de tendresse, bordel de merde ! et La pornographie des âmes du chorégraphe Dave St-Pierre.

Au petit écran, il incarne le jeune Jean Duceppe dans la série éponyme, en plus de faire des apparitions dans Minuit le soir, Virginie, Les hauts et les bas de Sophie Paquin, Le cœur a ses raisons, Toute la vérité et Lâcher prise. Il décroche son premier rôle au cinéma dans le film À vos marques party ! 2.

En 2009, avec le désir d’établir un pont avec la dramaturgie anglo-saxonne émergente, il cofonde LAB87 avec Mathieu Quesnel, François-Simon Poirier et Jean-Simon Traversy. La compagnie a notamment présenté les pièces L’obsession de la beauté, Les flâneurs célestes, Tribus, L’amour est un dumpling, Toutes les choses parfaites, Quand la pluie s’arrêtera et Il faudra bien qu’un jour.

Photo : Daphné Caron