Aller à la navigation Aller au contenu
Duceppe
Profil d'artiste

Ariel Ifergan

© Mélany Bernier

biographie

En 23 ans de carrière, Ariel Ifergan a joué au théâtre dans plus d’une vingtaine de productions dont certaines ont fait l’objet d’importantes tournées. Au cours des dernières saisons, citons Les Filles du Saint-Laurent (m.e.s. Alexia Bürger, CTD’A et La Colline à Paris) Adieu Monsieur Haffmann (m.e.s. Denise Filiatrault au Rideau Vert) L’Orangeraie (Larry Tremblay, m.e.s. Claude Poissant, TDP et Trident), Richard III (m.e.s. Brigitte Haentjens, TNM et Sibyllines), Fanny et Alexandre (m.e.s. Sophie Cadieux et Félix Antoine Boutin également au TDP), Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu? (m.e.s. Denise Filiatrault au Rideau Vert). En 2018, il joue pour la première fois sous la direction de Édith Patenaude dans la pièce Oslo de JT Rodgers présentée chez Duceppe.

En tant que directeur artistique de la compagnie Pas de Panique, Ariel produit, a écrit et mis en scène plusieurs spectacles parmi lesquels T’as aucune chance, L’Augmentation de Georges Perec, Le Petit Arturo. De 2007 à 2017, il joue tous les personnages dans Z comme Zadig, une adaptation du conte de Voltaire mis en scène par Anne Millaire. Après trois ans de résidence de création au Centre Segal, il produit en 2019 La Maison aux 67 langues de J.Garfinkel au Théâtre La Licorne, spectacle dans lequel il joue sous la direction de Philippe Lambert.

À la télévision, Ariel Ifergan s’est fait connaître dans Watatow et Virginie. Récemment, on a pu le voir dans Chaos, Bête noire, Contre-Offre, Toute la vie, Alerte Amber, Cerebrum, Rupture, Une autre histoire… De plus, il incarne le professeur de mathématique dans L’Effet Secondaire. Au cinéma, il collabore avec Micheline Lanctôt dans Une Manière de Vivre où il interprète le philosophe Baruch Spinoza.

Dernière mise à jour: printemps 2022