Aller à la navigation Aller au contenu
Duceppe
Profil d'artiste

Catherine-Anne Toupin

biographie

Lors de la saison dernière, Duceppe accueillait pour la première fois la comédienne Catherine-Anne Toupin alors qu’elle jouait dans la pièce L’espérance de vie des éoliennes de l’auteur québécois Sébastien Harrisson. Elle y interprétait avec émotion et énergie le rôle de Laure, une performance soulignée par la critique et le public. Catherine-Anne Toupin s’est illustrée comme actrice sur différentes scènes de théâtre. Son diplôme du Conservatoire d’art dramatique de Montréal à peine en main, elle fonde, avec ses collègues Frédéric Blanchette et François Létourneau, le Théâtre ni plus ni moins au sein duquel elle joue régulièrement. Notons comme exemple les pièces C’était hier, Pour faire une histoire courte, Histoire ancienne et Couples. Catherine-Anne Toupin et Frédéric Blanchette forment un duo que le quotidien La Presse qualifiait ainsi: «…des collaborateurs indissociables et des créateurs phares de la jeune dramaturgie québécoise.» Parmi ses prestations, mentionnons son impressionnante interprétation du rôle d’Una dans Blackbird ainsi que dans les pièces Silence en coulisses, Lucidité passagère, Le Périmètre et Boeing Boeing. À la télévision et au grand écran, les spectateurs ont pu suivre ses aventures dans les séries à succès Les hauts et les bas de Sophie Paquin, Caméra café, Les Invincibles, Une grenade avec ça ainsi que dans les films Méchant Party et Québec-Montréal. Comédienne accomplie au registre étendu, Catherine-Anne Toupin défend des rôles variés et exigeants avec aplomb, nuance et talent. Cette année, Duceppe propose à son public de découvrir le talent d’auteure de cette jeune artiste. En quelques années seulement, Catherine-Anne Toupin s’est distinguée comme une jeune dramaturge brillante, sensible et douée. Habile conteuse et fine observatrice du comportement humain, elle offre aux spectateurs des histoires auxquelles on adhère du lever du rideau jusqu’à sa tombée. Au rythme des scènes qu’elle compose, l’auteure nous transporte dans des univers fascinants, parfois incertains ou provocants. Elle tient le spectateur en haleine, l’emmène dans les zones troubles des relations interpersonnelles, le confronte à ses pensées et à ses propres petites obscurités. La passion qu’elle entretient pour le vieux cinéma américain, le film noir et l’œuvre du grand Alfred Hitchcock l’incite d’ailleurs à écrire selon la structure du thriller. «Pas une pièce à clé», précise-t-elle. Plutôt un théâtre où le voile se lève doucement sur les personnages, où l’on devine et se laisse surprendre. Un théâtre où les multiples couches de l’écriture se superposent petit à petit pour le plus grand plaisir du public. Sur la pièce À présent, elle dira d’ailleurs que c’est «un puzzle dont tous les morceaux s’imbriquent les uns dans les autres, mais au final, l’image ne sera pas du tout celle qu’on avait imaginée.» C’est en 2004 que Catherine-Anne Toupin signe son premier texte, L’envie, une œuvre percutante, intelligente et résolument charnelle dans laquelle deux couples se heurtent à leurs déboires professionnels, personnels et sexuels. L’auteure y révèle un talent indéniable pour le verbe, l’intrigue et le dialogue haletant. L’envie, qui fut créée à la Salle Jean-Claude Germain du Théâtre d’Aujourd’hui dans une mise en scène de Frédéric Blanchette, a obtenu une nomination à la Soirée des Masques dans la catégorie Révélation. Quelques temps après, soit en 2005, Catherine-Anne Toupin reprend la plume et livre À présent qui fut créée à la Licorne en janvier 2008 par le Théâtre de La Manufacture et qui est présentée cette saison chez Duceppe. L’auteure remporte le prix Françoise-Berd décerné par le Fonds Gratien-Gélinas. À présent fut également traduite en anglais par Christopher Campbell, sous le titre Right Here, Right Now. En 2007, l’auteure créait Alexandre, une pièce écrite pour les finissants du Conservatoire d’art dramatique de Montréal. C’est avec plaisir que Duceppe cède la parole à cette artiste intrigante et surtout attachante.