INFO-DUCEPPE

POUR ÊTRE INFORMÉ DE NOS ACTIVITÉS

Thèmes autour de Disparu·e·s – Le peuple Osage

Posté le 1 Janvier 1970 - Catégories

Au début du XIXe siècle, les Osages étaient l’une des tribus les plus importantes du continent américain. Agriculteurs et guerriers redoutés, ils sont les alliés des Français.

Le peintre George Catlin (1796-1872) a décrit les Osages comme «la plus grande race d’hommes d’Amérique du Nord […] beaucoup d’entre eux mesurent six pieds et demi et d’autres sept pieds».

© George Catlin, Shin-ga-wás-sa, Handsome Bird, 1834 Smithsonian American Art Museum

Dans les années 20, les Osages sont parmi les plus riches au monde grâce à la découverte de pétrole sous leurs terres, dans l’Oklahoma.

Dans son livre La note américaine, le reporter du New Yorker David Grann a enquêté sur les meurtres de plusieurs membres de cette tribu amérindienne, assassiné·e·s dans de mystérieuses circonstances.

Mollie (à droite) avec sa sœur Anna et leur mère, Lizzie, au centre. Ces deux dernières seront assassinées. © Osage Nation Museum

«On ne peut pas saisir l’histoire des États-Unis sans comprendre le traitement des Indiens américains par les colons. Les meurtres d’osages représentent une part importante de cette histoire: ils éclairent le péché originel sur lequel le pays est né. Et c’est un pan longtemps négligé de notre histoire qui doit être reconnu.»
— David Grann, auteur, La note américaine

 


«Lorsque vous grandissez en Oklahoma et que vous avez du sang amérindien, cet héritage est inscrit dans votre ADN. C’est une question d’économie, de politique, d’histoire et de sang versé pour bâtir le pays dans lequel nous vivons.»
— Tracy Letts, dont le père était membre de la tribu Muscogee (Creek).

© Victoria Stevens