Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges

d’après le roman de Michel Tremblay
adaptation et mise en scène de  Serge Denoncourt

avec Josée Beaulieu, Sophie Clément, Catherine De Léan, Isabelle Drainville, Sébastien Huberdeau, Lynda Johnson, Danielle Lépine, Manon Lussier, Marie-Ève Milot, Sylvianne Rivest-Beauséjour, Geneviève Schmidt

Les enfants sont la richesse du monde.
Proverbe arabe

Nous sommes dans les années 40, au Québec, dans une école de jeunes filles en sixième année alors qu’on se prépare pour la Fête-Dieu.  Thérèse, Pierrette et Simone fréquentent cette école dont la directrice, mère Benoîte des Anges, représente l’autorité, une femme qui terrorise tout le monde autour d’elle.  C’est l’âge des tiraillements, des fous rires, des malaises, des alliances, des espiègleries, des amitiés particulières. C’est aussi de l’emprisonnement des femmes dont il est question ici, de l’oppression des femmes par d’autres femmes.

Extraordinaire portrait d’une époque, cette œuvre constitue un témoignage sur ce que nous avons été.  Denoncourt insiste sur le fait qu’on regarde cette pièce comme un album de famille, comme on regarde des vieux films super-8. On en rit, on en pleure, on est étonné, on est témoin.  Et Tremblay nous fait réaliser tout le chemin parcouru par les femmes en un demi-siècle!  Après la Révolution tranquille, les femmes ont enfin pris leur place dans la société.

Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges fait la preuve que Denoncourt maîtrise bien l’œuvre de Tremblay dans laquelle il fait alterner avec brio l’humour, le drame et le réalisme de ces personnages face à un monde qui est en train de changer.

Décor et accessoires : Louise Campeau
Costumes : François Barbeau
Éclairages : Martin Labrecque
Vidéo : Roger Dufresne
Bande sonore : Michael Binette

Consultez les activités en marge des représentations.

Texte

Michel Tremblay

L’œuvre magistrale de Michel Tremblay comprend 28 pièces de théâtre. On compte plus de 2 000 mises en scène de ses œuvres un peu partout dans le monde! Peu de plumes auront marqué le paysage littéraire et théâtral — d’ici et d’ailleurs — comme celle de Michel Tremblay depuis près de cinquante ans.DUCEPPE suit passionnément le travail du dramaturge depuis de très nombreuses années. Plusieurs œuvres majeures ont été créées sur ses planches, dont Fragments de mensonges inutiles, présentée en 2009 en première mondiale. À toi, pour toujours, ta Marie-Lou, Le Gars de Québec, Bonjour, là, bonjour, Le vrai monde ? Les Belles-Sœurs, La Maison suspendue, L’Oratorio de Noël et Encore une fois, si vous permettez ont également ponctué le parcours de la compagnie.L’œuvre de Michel Tremblay comprend aussi 28 romans, 5 recueils de récits autobiographiques et 1 recueil de contes, 7 scénarios de films ou de télévision, 1 livret d’opéra, 1 cycle de chansons et 2 comédies musicales ainsi que les paroles d’une douzaine de chansons.Michel Tremblay a été honoré de plus d’une soixantaine de prix, mentions et honneurs au cours de sa carrière. Nommé Chevalier de l’Ordre national du Québec en 1991, il recevait la Médaille de la Révolution tranquille en 2011, puis la Médaille d’honneur de l’Assemblée nationale, en 2012. En France, il est promu au grade d’Officier de l’Ordre des arts et des lettres en 1991 et décoré Chevalier de la Légion d’honneur en 2008. Tout récemment, il fut le récipiendaire de deux prestigieuses récompenses littéraires reconnaissant l’ensemble de son œuvre : le prix Prince Pierre de Monaco ainsi que le prix Gilles-Corbeil de la Fondation Émile-Nelligan. Il a aussi été nommé ténor du Salon du livre de Montréal, un honneur unique pour cette 40e fête du livre. L'automne 2017 marque aussi la sortie de son tout nouveau roman Le peintre d’aquarelles.  (Crédit photo : Tony Hauser)

Mise en scène

Serge Denoncourt

Depuis maintenant près de trente ans, Serge Denoncourt réalise, année après année, un travail créatif hors du commun. Tchekhov, Molière, Brecht, Miller, Goldoni, Williams, mais aussi Michel Tremblay et Michel Marc Bouchard, Denoncourt a signé des mises en scène marquantes, des plus grandes œuvres d’ici comme d’ailleurs. Chez DUCEPPE, on se rappellera Le Chemin des Passes-Dangereuses de Michel Marc Bouchard, La Grande Magia d’Eduardo de Filippo, Rien à voir avec les rossignols de Tennessee Williams, Une journée particulière d’Ettore Scola, L’Habilleur de Ronald Harwood et La Leçon d’histoire d’Alan Bennett.Remarquables également, Je suis une mouette (non ce n’est pas ça), une coproduction Théâtre de Quat’Sous et du Théâtre de l’Opsis qu’il a conçu et mise en scène en 1999 ainsi que La Cerisaie de Tchekhov, une coproduction du Théâtre de l’Opsis et du TNM. Depuis 2000, il a signé la conception et la mise en scène de plusieurs spectacles d’Arturo Brachetti et en 2002, il recevait le Masque du public Loto-Québec pour son travail pour Les Feluettes de Michel Marc Bouchard présentée à l’Espace GO. En 2008, il réalise pour le Cirque du Soleil un spectacle mettant en vedette l’illusionniste Criss Angel à Las Vegas. Il signera ensuite le fabuleux Fragments de mensonges inutiles de Michel Tremblay chez DUCEPPE.Il dirige, en 2010, Le blues d’la métropole, une comédie musicale d’après l’œuvre du groupe Beau Dommage et met en scène Il Campiello de Goldoni pour le Théâtre de l’Opsis. En 2011, il présente GRUBB (Gypsy Roma Urban Balkan Beats) , un spectacle musical qu’il a créé avec une vingtaine de jeunes Roms serbes; une aventure humanitaire et artistique unanimement saluée. Il réalise aussi son Projet Andromaque à l’Espace GO, puis revient chez DUCEPPE pour créer L’Oratorio de Noël de Michel Tremblay.En 2012 et 2013, en plus d’amener Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges de Tremblay chez DUCEPPE, il y dirige Le Diable rouge d’Antoine Rault et signe la création de Christine, la reine-garçon de Michel Marc Bouchard au TNM.Lors de la saison 2013-2014, il monte Rouge de John Logan au Théâtre du Rideau Vert, s’attaque au Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand au TNM et met en scène le Komedy Majik Cho des Productions Juste pour rire. Finalement, au printemps 2014 chez DUCEPPE, il ancre avec brio Les Liaisons dangereuses de Christopher Hampton à l’époque New Look de Dior… Les projets s’accumulent pour Serge Denoncourt; les réussites tout autant.

Photos

Critiques et commentaires

CRITIQUES

« … tout à fait remarquable… J’étais véritablement abasourdi… Denoncourt, c’est plus que du grand talent… qualité d’interprétation incroyable… »
Dessine-moi un dimanche, Première Chaîne

« … mise en scène exceptionnelle… texte fort et poignant… distribution extraordinaire d’un talent imposant… Un rendez-vous théâtral à ne pas manquer. »
Journal de Montréal

« Les comédiens incarnent de façon remarquable les personnages… mise en scène absolument magnifique… beaucoup d’humour… c’est vivant… très, très maîtrisé. »
On aura tout vu, 98,5 FM

« Quelle belle pièce! Touchante, bouleversante, vibrante… riche, solide… extraordinaire portrait d’une époque… »
lestubbies.com

« … incontournable du théâtre québécois… distribution solide… nous surprend, nous fait réfléchir, nous fait éclater de rire, nous émeut aux larmes… On serait fou de s’en priver. »
sagegamin.blogspot.ca

COMMENTAIRES DU PUBLIC

« Belle pièce, bien jouée. »
Gilles Biron

« Rire au théâtre, ça fait du bien, et c’est drôle! »
Judith Marois-Jones et Estelle Savoie-Dufresne

« Sujet : Qui vient vraiment de notre histoire. Jeu : Le jeu des comédiens est crédible, les personnages attachants. Mise en scène : Rythme soutenu. Interaction dynamique. Émouvant. »
Jean Massicotte

« Pièce québécoise pour débuter, bravo! Bon choix. Sujet qui remue, l’intimidation a toujours existé!! Jeu des comédiens super! »
Suzanne St-Germain

« Quel retour en arrière dans nos souvenirs. »
Michel Turgeon

Retrouvailles

Retrouvailles

CONCOURS « Retrouvailles: école des Saints-Anges »
et AVIS DE RECHERCHE des anciens élèves

facebook.com/EcoleSaintsAnges

DUCEPPE, en collaboration avec Hydro-Québec, lance un avis de recherche! Via la page Facebook Retrouvailles: école des Saints-Anges, les anciens de cette école sont invités à participer à un concours offrant la chance à 25 personnes d’assister avec leur invité(e) à un cocktail rencontre, ainsi qu’à une représentation de Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges le jeudi 20 septembre prochain.
Date limite de participation: 13 septembre à 9 h.

Dialoguez via Facebook avec les anciens de l’école des Saints-Anges.

PARTICIPEZ AU CONCOURS:

Pour participer au concours et courir la chance de prendre part à la soirée Retrouvailles: école des Saints-Anges, vous n’avez qu’à nous faire parvenir un courriel à l’adresse [email protected] (ou à nous expédier un message par courrier au 1400, rue Saint-Urbain, Montréal, Qc, H2X 2M5) en répondant à la question suivante:
En quelle(s) année(s) avez-vous fréquenté l’école des Saints-Anges?

Et pour nous permettre de vous rejoindre facilement si vous gagnez, veuillez nous indiquer votre numéro de téléphone dans le corps du message.

Le tirage se tiendra le 13 septembre 2012. Lors de l’évènement, qui aura lieu le 20 septembre à 18 h au Salon vert du Théâtre Jean-Duceppe, les 25 personnes gagnantes et leur invité(e) seront accueillies par notre directeur artistique, Michel Dumont, avant d’être conviées à un cocktail pour l’évènement Retrouvailles. Par la suite, à 20 h, elles seront invitées à assister à la représentation de la pièce Thérèse et Pierrette à l’école des Saints-Anges, d’après le roman de Michel Tremblay.

La valeur du prix est de 2 750 $. Le prix devra être accepté tel quel.  Aucune modification de date de représentation ne sera acceptée. Aucun achat requis.

Téléchargez les règlements du concours en format PDF.

Partenaire de production

Partenaire de la pièce

Présentée en collaboration avec

Jean-Bernard Hébert Inc.