Les jeunes critiques se prononcent sur Les secrets de la Petite Italie

Posté le 17 Novembre 2017 - Catégories

Cette saison, DUCEPPE offre une tribune à de jeunes écrivains, des ados amoureux de théâtre, pour recueillir leurs impressions sur nos productions.
Voici leurs critiques de la pièce Les secrets de la Petite Italie :

Gabrielle Chartrand, 17 ans :
« Qu’est Montréal? Une ville riche de cultures, de musiques, de théâtre, une ville riche de vie et d’histoire. Ville dont plusieurs quartiers sont des emblèmes de peuples ici depuis longtemps établis, qui marient leur langue et leurs secrets à toi, ville chérie. Parlant de mystères, parlant de quartiers, Les secrets de la Petite Italie, pièce écrite par Steve Galluccio et mise en scène par Monique Duceppe, a été présentée au Théâtre Jean-Duceppe dernièrement. Savant mélange d’humour et de drame, cette représentation dresse le portrait d’une famille italienne aux prises de becs des plus divertissantes mais également aux tabous des plus tristement ignorés. » Lire la suite

Aurélie Dugas-Lebeau, 14 ans :
« Les histoires de famille, élargie ou pas, peuvent parfois sembler compliquées. Il faut toutefois dire que les histoires de famille italiennes ont quelque chose de particulier. Elles semblent toujours exagérées, presque invraisemblables. Pourtant, cette pièce nous dévoile les dessous de ces histoires et tout ce qu’on ne sait pas et qu’on n’aurait pas imaginé. » Lire la suite

Mina Petrous, 17 ans :
«Tout d’abord, je tiens à dire que cette pièce est un franc succès, d’après moi, en raison de sa polyvalence. Qu’est-ce que je veux dire par polyvalence? En fait, Les Secrets de la Petite Italie touche à plusieurs sujets et dénonce plein d’enjeux qu’on retrouve dans notre société, mais tout ça avec une touche de comédie bien dosée. Personnellement, j’ai bien apprécié ce spectacle hilarant, mais tragique à la fois. Dans ma critique, je m’attarderai surtout sur la polyvalence de la pièce, mais aussi sur ses personnages et ses acteurs ainsi que sur le texte. » Lire la suite

Charlotte Lachambre, 16 ans :
« J’ai été éblouie par cette diversité de personnages qui ajoutent tous, à leur façon, leur grain de sel à cette histoire dramatique. De plus, j’ai adoré l’entrée de chaque personnage. Je trouvais qu’à chaque fois, elle était extrêmement bien placée et qu’elle amenait beaucoup à la scène. J’ai aussi senti que l’auteur de la pièce avait voulu rendre la chose moins dramatique en ajoutant une touche d’humour cocasse sur le drame pesant. C’est pourquoi j’ai adoré les personnages de Lino et de Cristina, joués par Michel Dumont et Pascale Montreuil. » Lire la suite

Nadège Gendron Granger, 17 ans :
« Dans un décor des plus réalistes, la pièce Les secrets de la Petite Italie a su transporter ses spectateurs dans une histoire originale et bien véhiculée. Alors que l’actualité fait écho d’une société de plus en plus ouverte sur les différences, Steve Galluccio souligne l’importance de l’acceptation et du respect au sain de la famille. À travers son personnage haut en couleur d’Ivana, il valorise la franchise et la détermination. Celle-ci fut interprétée magnifiquement par François-Xavier Dufour, qui a réussi à transmettre l’essence du personnage avec grâce et prestance. » Lire la suite

Fabienne Pilon, 16 ans :
« En somme, malgré quelques failles et quelques choix questionnables, le Théâtre Jean-Duceppe fait un beau pari en présentant Les secrets de la Petite Italie. La pièce nous force à réfléchir au concept de la famille et à notre impact sur le bonheur d’autrui, tout en exposant doucement la réalité d’une transgenre. Toutefois, il manque peut-être une petite touche de nuances, de réalisme et de dénuement pour que, vraiment, l’histoire nous accroche et nous bouleverse. La surabondance d’informations et le ton caricatural font de la pièce un divertissement intéressant, mais pas encore un chef-d’oeuvre… » Lire la suite