INFO-DUCEPPE

POUR ÊTRE INFORMÉ DE NOS ACTIVITÉS

Duceppe, c'est le théâtre d'une société...

Promouvoir une plus grande diversité sur scène

Les premières auditions annuelles de Duceppe ont eu lieu le 17 septembre 2018. Des 976 candidatures reçues, 60 ont été sélectionnées pour auditionner devant nos directeurs artistiques et une demi-douzaine de metteur·euse·s en scène. Plusieurs artistes d’âges et d’origines variées ont pu faire valoir leur talent, dont notamment Patrick Émmanuel Abélard qui a joint la distribution de la pièce Héritage, présentée à l’automne 2019.

Cette nouvelle tradition, accueillie avec enthousiasme par le milieu,  se poursuit lundi le 23 septembre 2019 alors que 60 autres candidat·e·s choisi·e·s parmi les 547  inscriptions reçues pourront tenter leur chance sur la scène de Duceppe.

+ En savoir plus sur les Auditions annuelles de Duceppe

Respecter l’équité entre les hommes et les femmes

Dès leur nomination à titre de codirecteurs artistiques, David Laurin et Jean-Simon Traversy se sont engagés à sélectionner les spectacles de leurs saisons théâtrales en respectant scrupuleusement l’équilibre entre le nombre de femmes et d’hommes dans les postes dits «de pouvoir», c’est-à-dire ceux d’auteur·trice et de metteur·teuse en scène. La saison 2019-2020, première saison signée intégralement par le tandem Laurin-Traversy, est la première programmation de Duceppe respectant l’équité homme-femme.

+ Lire le communiqué Duceppe engagé pour l’équité

Innover et encourager la relève

En 2019-2020, les spectacles Les enfants et Fun Home – Album de famille seront les deux premières productions québécoises dont la scénographie sera conçue en fonction de critères écoresponsables. L’équipe de Duceppe sera conseillée dans ce processus par l’organisme Écoscéno, spécialisé dans la production de décors écoresponsables par l’accompagnement en écoconception et le réemploi de matériaux de construction mettant en place l’économie circulaire en culture.

+ En savoir plus sur EcoSceno.

Par ailleurs, Duceppe soutien activement la relève dramaturgique par le biais de ses résidences d’écriture, qui permettent à des auteur·trice·s de se concentrer sur l’écriture d’une nouvelle pièce grâce à une bourse de 15 000$. Après François Archambault, Nathalie Doummar a entamé sa résidence en 2019 et sera suivie du trio Projet bocal en 2020.

+ En savoir plus sur les Résidences d’auteur·trice·s