L’origine de mes espèces

Texte, chansons et interprétation Michel Rivard

Mise en scène Claude Poissant

Musicien Vincent Legault

Conseil dramaturgique Alexia Bürger

HORS SÉRIE – 28 nov. au 7 déc. 2019 (En vente le 26 mars à midi)

Inscrivez-vous à la liste d’attente pour être invité.e par courriel à acheter vos billets en ligne 6 heures avant la mise en vente officielle.

1 h 55 sans entracte

Résumé de la pièce

Sans frontières entre la poésie, le drame, l’anecdote et l’autodérision, un auteur-compositeur au cœur de la soixantaine retrace ses origines. « Je suis né sans mon consentement, premier prix de consolation dans un concours de circonstances, indépendantes de ma volonté… », lance Michel Rivard dans ce récit impressionniste où il plonge loin derrière, revenant sur sa conception, sa naissance, son enfance, sa jeunesse… Où il raconte l’histoire de ses parents ainsi que sa découverte, sur le tard, de ce qui n’allait pas dans leur relation trouble. Une proposition théâtrale qui mêle, dans un doux désordre, fiction et autobiographie, et relate la quête d’un homme pour retrouver les morceaux de son passé qui lui ont échappé.

Inspirée de sa propre recherche identitaire amorcée il y a quelques années, cette œuvre est la plus personnelle de Michel Rivard. Ce spectacle théâtral, dont Claude Poissant assure la mise en scène, déploie un long monologue ponctué de chansons originales que le chanteur livre en toute simplicité, accompagné du musicien Vincent Legault. Créé et présenté à guichet fermé au Théâtre La Licorne en avril 2019, puis en tournée à travers le Québec, L’origine de mes espèces revient à Montréal à la fin de 2019. DUCEPPE se réjouit d’accueillir cette performance unique de l’un des créateurs les plus marquants de la scène culturelle québécoise.

Une production de

Calendrier

En vente le 26 mars à midi

Inscrivez-vous à la liste d’attente pour être invité.e par courriel à acheter vos billets en ligne 6 heures avant la mise en vente officielle.

Novembre 2019

  • D
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23

Décembre 2019

  • D
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
28 Mars 2019
20:00

Distribution

MichelRivard_Marie-ClaudeMeilleur_web

Michel Rivard

Michel Rivard

VincentLegault_MarilouNadeau_web

Vincent Legault

Musicien

Michel Rivard

Auteur-compositeur-interprète, guitariste, comédien, animateur et même humoriste à ses heures, Michel Rivard s’est imposé, au cours des 40 dernières années, comme l’un des créateurs les plus fascinants de la scène culturelle québécoise. Il a mis en œuvre plusieurs de ses talents pour concevoir L’origine de mes espèces, un solo théâtral et musical présenté à guichet fermé au printemps 2019 à La Licorne, avant d’être applaudi partout au Québec et repris cette saison chez DUCEPPE.

Par ailleurs, dans la foulée des Leclerc, Vigneault et Ferland, cet artiste entier a contribué à faire avancer la chanson québécoise vers de nouvelles formes et de nouveaux horizons : le folk urbain contemporain. Avec des titres tels que Le blues d’la Métropole, La complainte du phoque en Alaska, Ginette, Le retour de Don Quichotte, Je voudrais voir la mer, Un trou dans les nuages, Tout simplement jaloux, Rive-sud, Maudit bonheur, Toujours vivant (pour Gerry Boulet), Entre Matane et Bâton-Rouge (pour Isabelle Boulay), les innombrables classiques de Michel Rivard témoignent avec force de son statut d’auteur-compositeur de premier plan, plusieurs fois récompensé, ici comme en Europe.

Il a notamment remporté de nombreux Félix, dont celui de scripteur de spectacle de l’année en 2014 pour Roi de rien, concert qui suivait la parution de son dernier album, et s’est vu décerner le Félix Hommage de l’ADISQ en 2004. Parmi les autres distinctions qu’il a eu l’honneur de recevoir, Michel Rivard a été nommé Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2005.

De l’aventure Beau Dommage aux multiples albums solos en passant par ses importantes collaborations (avec l’OSM ou Diane Dufresne), la Ligue nationale d’improvisation, les musiques de film (Les matins infidèles, Histoires d’hiver), l’animation de galas de l’ADISQ, divers rôles au cinéma et au théâtre (Art, Les Variations énigmatiques), Michel Rivard continue d’appliquer une vision et un style très personnels à l’ensemble d’une carrière remarquable, en constante évolution.

Photo : Marie-Claude Meilleur

Vincent Legault

Photo : Marilou Nadeau

Crédits

Arrangements musicaux et atmosphères
Philippe Brault
Décor
Patrice Charbonneau-Brunelle
Costumes
Julie Charland
Conception vidéo
Marcella Grimaux
Éclairages
Martin Labrecque
Musique
Michel Rivard

Michel Rivard

Auteur-compositeur-interprète, guitariste, comédien, animateur et même humoriste à ses heures, Michel Rivard s’est imposé, au cours des 40 dernières années, comme l’un des créateurs les plus fascinants de la scène culturelle québécoise. Il a mis en œuvre plusieurs de ses talents pour concevoir L’origine de mes espèces, un solo théâtral et musical présenté à guichet fermé au printemps 2019 à La Licorne, avant d’être applaudi partout au Québec et repris cette saison chez DUCEPPE.Par ailleurs, dans la foulée des Leclerc, Vigneault et Ferland, cet artiste entier a contribué à faire avancer la chanson québécoise vers de nouvelles formes et de nouveaux horizons : le folk urbain contemporain. Avec des titres tels que Le blues d’la Métropole, La complainte du phoque en Alaska, Ginette, Le retour de Don Quichotte, Je voudrais voir la mer, Un trou dans les nuages, Tout simplement jaloux, Rive-sud, Maudit bonheur, Toujours vivant (pour Gerry Boulet), Entre Matane et Bâton-Rouge (pour Isabelle Boulay), les innombrables classiques de Michel Rivard témoignent avec force de son statut d’auteur-compositeur de premier plan, plusieurs fois récompensé, ici comme en Europe.Il a notamment remporté de nombreux Félix, dont celui de scripteur de spectacle de l’année en 2014 pour Roi de rien, concert qui suivait la parution de son dernier album, et s’est vu décerner le Félix Hommage de l’ADISQ en 2004. Parmi les autres distinctions qu’il a eu l’honneur de recevoir, Michel Rivard a été nommé Chevalier de l’Ordre national du Québec en 2005.De l’aventure Beau Dommage aux multiples albums solos en passant par ses importantes collaborations (avec l’OSM ou Diane Dufresne), la Ligue nationale d’improvisation, les musiques de film (Les matins infidèles, Histoires d’hiver), l’animation de galas de l’ADISQ, divers rôles au cinéma et au théâtre (Art, Les Variations énigmatiques), Michel Rivard continue d’appliquer une vision et un style très personnels à l’ensemble d’une carrière remarquable, en constante évolution.

Photo : Marie-Claude Meilleur

Claude Poissant

Auteur, comédien, et surtout metteur en scène réputé, Claude Poissant est directeur artistique du Théâtre Denise-Pelletier depuis le printemps 2014. Auparavant, il assurait la codirection artistique du Théâtre PÀP, compagnie qu’il cofondait en 1978.

Figure de proue du théâtre québécois depuis près de quarante ans, on doit à Claude Poissant d’innombrables mises en scène, parmi lesquelles celles de Le Traitement de Martin Crimp, Je voudrais me déposer la tête de Jonathan Harnois, Abraham Lincoln va au théâtre, The Dragonfly of Chicoutimi, Grande Écoute, Le Ventriloque et L’Orangeraie de Larry Tremblay, Mutantès de Pierre Lapointe, Rouge Gueule d’Étienne Lepage et Tom à la ferme de Michel Marc Bouchard. Il a également signé la direction de Tristesse animal noir de Anja Hilling, Après moi, le déluge de Luisa Cunillé, 2 h 14 de David Paquet, Le Goûteur de Geneviève Billette, Petit Monstre de Jasmine Dubé, Bienveillance de Fanny Britt, Unity 1918 de Kevin Kerr, L’avare de Molière, On ne badine pas avec l’amour de Musset, Lucrèce Borgia et Marie Tudor de Victor Hugo et Cinq visages pour Camille Brunelle de Guillaume Corbeil.

Parmi ses autres mises en scène saluées, le public de DUCEPPE se souviendra longtemps de Oiseaux de proie (2001) de John Logan, inspirée de ce que plusieurs ont appelé « le crime du siècle », alors que deux fils de riches industriels subissaient leur procès pour le meurtre d’un garçon de 14 ans.

En 2018, il dirigeait Hurlevents, qui marquait sa troisième collaboration avec Fanny Britt, Dans la nuit du 4 au 5 de Rachel Graton au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui et il s’offrait un premier rendez-vous avec un texte de Michel Tremblay, Bonjour, là, bonjour, tragédie chorale en 31 brefs tableaux, au Théâtre Denise-Pelletier.

Le travail de Claude Poissant fut récompensé de nombreuses distinctions, dont plusieurs prix de l’Académie québécoise du théâtre, sans compter le Prix Gascon-Thomas – École nationale de théâtre (2011) et le Prix Reconnaissance de l’UQÀM pour son apport exceptionnel à la scène théâtrale québécoise (2008).