J’aime Hydro

Texte Christine Beaulieu

Dramaturgie Annabel Soutar

Mise en scène Philippe Cyr

Avec Christine Beaulieu, Mathieu Doyon et Mathieu Gosselin

Du 16 au 21 avril 2019

Les billets pour J’aime Hydro sont tous vendus!

Inscrivez-vous à la liste d’attente pour être avisé en premier lorsque nous ouvrirons une autre supplémentaire.

 

Résumé de la pièce

« Maîtres chez nous ». Le sommes-nous toujours ? Plus de 50 ans après la nationalisation de l’électricité, le pacte entre les Québécois et Hydro-Québec tient-il encore ? Sans réserve ni parti pris, avec courage et un profond respect de tous les intervenants, la comédienne Christine Beaulieu est montée au front en quête de réponses. Entrevues, audiences publiques, rencontres avec de hauts dirigeants, visites de barrages, elle s’est embarquée dans un périple mouvementé de presque trois ans ! Avec une bonne dose d’humour, de suspense et d’émotions, elle livre maintenant sur scène un compte rendu captivant de cette vaste enquête citoyenne.

De Bernard « Rambo » Gauthier au PDG d’Hydro-Québec, en passant par des ingénieurs, des activistes et des représentants de communautés autochtones, Christine Beaulieu a rencontré de nombreux joueurs dont les points de vue s’opposent farouchement. Attachante, authentique et d’une grande pertinence, elle a réussi à faire dialoguer différentes parties généralement campées sur leurs positions. Avec la complicité de Mathieu Gosselin — qui incarne toutes les personnes clés de cette aventure ! —, elle partage maintenant sa passionnante et enrichissante histoire. DUCEPPE se réjouit que ce spectacle, présenté dans sa version intégrale, continue de vivre et de rejoindre le public. Sacré Spectacle de l’année par l’Association québécoise des critiques de théâtre, J’aime Hydro figurait parmi les finalistes du Grand Prix du Conseil des arts de Montréal et recevait récemment le prix Michel-Tremblay, qui récompense le meilleur texte créé pour la scène pour la saison 2016-2017. Un succès retentissant. Une démonstration exemplaire de la force du théâtre qui vulgarise un enjeu essentiel.

 


Billets à partir de 18 $ (35 ans et moins)  /  25 $ (adultes) en section D

 

Une production de

Porte Parole et Champ gauche, en coproduction avec le Festival TransAmériques (épisodes 1 à 3)

Calendrier

Avril 2019

  • D
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • 01
  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 06
  • 07
  • 08
  • 09
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
16 Septembre 2019
19:00

Photos

  • JAIME_web-2-Productions-Porte-Parole_credit-photo_Pierre-Antoine-Lafon-Simard
  • JAIME_web-5-Productions_Porte_Parole_Sylvie-Ann-Paré-SANS-LOGO
  • JAMIE_web-3-Productions_Porte-Parole-credit-photo_Pierre-Antoine-Lafon-Simard

Distribution

christine-beaulieu-web

Christine Beaulieu

Christine Beaulieu

mathieu-gosselin-web

Mathieu Gosselin

plusieurs personnages

MathieuDoyon-philippe_drago

Mathieu Doyon

Christine Beaulieu

crédit photo : Julie Artacho

Mathieu Gosselin

crédit photo : Ulysse del Drago

Mathieu Doyon

crédit photo :  Jean-François Brière

Crédits

Scénographie
Odile Gamache
Costumes
Julie Breton
Lumière
Erwann Bernard
Conception sonore
Mathieu Doyon
Environnement sonore et diffusion audio en continu
Frédéric Auger
Illustrations
Mathilde Corbeil
Vidéo
Gonzalo Soldi
Assistance à la mise en scène et régie
Martine Richard
Photo principale
Maxyme G. Delisle
Photos du spectacle
Pierre Antoine Lafon Simard et Sylvie-Ann Paré

Christine Beaulieu

Créative, Christine Beaulieu a su, dès sa sortie de l’école de théâtre en 2003, épater le public québécois par sa polyvalence.

Depuis 2015, elle présente son premier texte J’aime Hydro, créé au FTA puis joué à La Licorne, à l’Usine C et en tournée partout au Québec. Sacré « Spectacle de l’année » par l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT) en 2017, J’aime Hydro figurait parmi les finalistes du 33e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal et recevait récemment le prix Michel-Tremblay qui couronne le meilleur texte créé à la scène pour la saison 2016-2017. En mars 2018, à l’occasion du Salon du livre de Trois-Rivières, Christine est de nouveau récompensée, cette fois par le Prix des nouvelles voix de la littérature attribué aux nouveaux auteurs de la Mauricie. Le livre J’aime Hydro est en librairie depuis l’automne 2017 et est publié chez Atelier 10.

Actrice bien connue et appréciée du public, Christine Beaulieu s’est démarquée par plusieurs rôles au grand écran ; elle a été dirigée par Simon Galiero dans La mise à l’aveugle, par Patrick Boivin dans Enfin l’automne, par Jean-François Richet dans L’instinct de mort. Elle a aussi brillé aux côtés de Roy Dupuis dans Ceci n’est pas un polar, un long métrage de Patrick Gazé. On l’a ensuite vue incarner Roxane dans Le mirage de Ricardo Trogi et Louis Morissette, rôle qui lui valait deux nominations : aux prix Écrans canadiens et au Gala Québec Cinéma.

Christine Beaulieu a également participé à plus d’une vingtaine de pièces de théâtre parmi lesquelles Ce moment-là, Grain(s)/Seeds, Nyotaimori, La fureur de ce que je pense et La vie utile. Elle est aussi très appréciée au petit écran, alors qu’elle joue dans de nombreuses séries dont Les pêcheurs, Lâcher prise, District 31, Hubert et Fanny et Les Simone.

Christine Beaulieu est porte-parole des Rendez-vous branchés, des évènements de pédagogie collective propulsés par Équiterre. Elle est aussi ambassadrice des attraits touristiques de la ville de Trois-Rivières.

Photo : Julie Artacho

Philippe Cyr

Diplômé de l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM, Philippe Cyr fait ses débuts au Théâtre Prospero où il signe ses premières mises en scène : Et si je n’étais pas passée par là ? et Les Escaliers du Sacré-Cœur. Le Groupe de La Veillée lui confie ensuite la mise en scène de Norway.Today d’Igor Bauersima. Après ces expériences, il complète une maîtrise en théâtre à l’UQÀM où il travaille sur une adaptation de Mère Courage et ses enfants de Brecht. Encore aujourd’hui, Philippe Cyr collabore à la vie académique de l’UQÀM et nouvellement à celle de l’École nationale de théâtre.

En 2012, il fonde la compagnie L’Homme allumette et monte au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui une adaptation du texte poétique de Jean-Paul Daoust Les Cendres bleues et Selfie de Sarah Berthiaume, lors d’une résidence de création. Philippe Cyr a travaillé également sur le iShow en tant que co-metteur en scène. Ce spectacle a fait l’objet d’une tournée au Canada ainsi qu’en France et a remporté le prix du « Meilleur spectacle » remis par l’Association québécoise des critiques de théâtre en 2013. Il a aussi fait un saut dans le monde de la musique avec la mise en scène du spectacle À la croisée des silences de Chloé Sainte-Marie en 2014.

J’aime Hydro de Christine Beaulieu, dont il assure la mise en scène, est chaudement saluée lors de sa création au Festival TransAmériques en 2016. La pièce voyagera ensuite partout à travers le Québec, avant de s’arrêter cette saison au Théâtre Maisonneuve, où DUCEPPE la présente dans sa version intégrale.

En 2018, en plus de la reprise au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui de la pièce Le brasier de David Paquet qu’il met en scène, L’Homme allumette présente son dernier projet : Ce qu’on attend de moi. Collaboration de Philippe Cyr avec Gilles Poulin-Denis et la compagnie 2PAR4 de Vancouver, la pièce sera créée en mai au Théâtre Aux Écuries et, en 2019, par le Centre national des Arts et Le Trillium.

Photo : Julie Artacho

Annabel Soutar

Annabel Soutar est née à Montréal où elle a grandi. Elle étudie le théâtre à l’Université Princeton, décrochant un diplôme en mise en scène et dramaturgie. Sous la direction d’Emily Mann, dramaturge de renom et directrice du célèbre McCarter Theatre du New Jersey, elle développe son approche documentaire du théâtre. Depuis 1995, elle l’applique aux pièces qu’elle produit à Montréal : Novembre, 2000 Questions, Santé, Import/Export, Sexy béton, Seeds (V.F. Grains), The Watershed (V.F. Le partage des eaux) et Fredy. Annabel Soutar assure la direction artistique de la compagnie Porte Parole qui contribue à mieux faire connaître un nouveau genre au public québécois : le théâtre documentaire.

Au fil de chacun de ses projets, Porte Parole développe une capacité particulière à rendre attirants des thèmes sérieux et à provoquer de nouveaux débats. À ce jour, Annabel Soutar y a créé et produit douze pièces documentaires, à propos d’ambitieux sujets tels que la santé, les bulles financières, la globalisation et l’immigration.

C’est en 2014 qu’elle invite Christine Beaulieu à écrire une pièce ayant pour sujet Hydro-Québec : J’aime Hydro. Elle guidera la comédienne québécoise tout au long du processus de création.

Parmi les distinctions reçues, mentionnons le succès de sa pièce Seeds, sacrée Meilleure production anglophone par l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT). L’œuvre était également finaliste pour plusieurs prix du Montréal English Critics Circle Award (MECCA) et en nomination pour deux Masques en 2005. En 2003, le quotidien Montreal Gazette nommait Porte Parole Compagnie de théâtre de l’année. En 2011, Sexy béton est finaliste pour le prix Michel Tremblay décerné par le CEAD au meilleur texte joué en 2010-2011 au Québec.

Soulignant son engagement citoyen et artistique, le journal torontois The Globe and Mail a inclus Annabel Soutar dans sa liste des créateurs s’étant le plus illustrés en 2015.

Photo : Vivian Doan